Deuxième série d’ateliers

Atelier 2-1 Leadership et intelligence collaborative : Un incontournable pour soi et les autres

Mélanie Boyer, c.o., Coordonnatrice à l’innovation, Direction des services aux organisations, École nationale d’administration publique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu’est-ce que le leadership collaboratif? Comment se distingue-t-il des autres formes de leadership?

Le leader collaboratif s’investit dans un important changement de perspective : il valorise les différences et les apports de chacun comme complémentarité au sein de l’équipe.  Au-delà du développement individuel des personnes, il intègre la dimension des intérêts et des compétences collectives de l’équipe. Ainsi, une nouvelle forme d’intelligence prend forme, soit l’intelligence collective, qui permet de mieux relever, et surtout différemment, les nombreux défis d’organisation et de performance liés aux contextes de travail ambigus, complexes et en constante transformation.

Cet atelier vous fera vivre la puissance de l’intelligence collective de laquelle émergera conseils et outils, pratiques et évolutifs pour la développer au sein de votre équipe et ainsi, faire une réelle différence dans le quotidien de tous.  À l’issue de l’atelier, vous aurez amorcé une prise de conscience quant à la pertinence de faire évoluer votre vision du leadership et d’intégrer cette dimension méconnue qu’est l’intelligence collective en association au leadership.

____________________________________________

Atelier 2-2 Parcours intégré de cheminement de carrière (PICC) en soins infirmiers

Brigitte Bourdages, Directrice générale, Cégep Drummondville
Mathieu Desjardins, Directeur adjoint attraction, rétention et développement des talents, CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec
Daniel McMahon, Recteur, Université du Québec à Trois-Rivières

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet atelier mettra de l’avant un projet qui réunit tous les établissements collégiaux de la région, les cégeps de Drummondville, de Shawinigan, de Trois-Rivières et de Victoriaville, ainsi que l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec. Le projet PICC favorise la diplomation en soins infirmiers tout en fournissant la main-d’oeuvre qualifiée au CIUSSS : un projet gagnant pour les deux réseaux. Le projet amorcé en 2012 donne des résultats probants. Un modèle à suivre pour le restant du Québec!

____________________________________________

Atelier 2-3 Lieux de formation ouverts à la communauté : les cliniques-écoles

Lin Jutras, Directeur adjoint aux études, Cégep Édouard-Montpetit
Les dernières années ont connu un engouement important des cliniques-écoles de la part des maisons d’enseignement afin d’offrir des services professionnels à la communauté. Le cégep Édouard-Montpetit a recours à ce type de laboratoire d’enseignement depuis près de quarante ans dans certains de ces programmes d’études en santé.
 
L’atelier permettra de faire un retour sur les raisons qui ont mené le cégep à développer ce genre de laboratoire. Ce sera aussi l’occasion d’y présenter les avantages et les défis pour un cégep d’assurer la direction de cliniques-écoles et de faire l’inventaire des conditions nécessaires à leur gestion. Enfin, nous aurons l’occasion de présenter les pistes de développement de ces laboratoires d’enseignement dans la formation de la relève des professionnelles de la santé.
______________________________________________

Atelier 2-4 Connaissances de base en prévention des infections: mieux comprendre pour mieux agir

Geneviève Campbell, infirmière, M. Sc., ICS-PCI, conseillère cadre en prévention et contrôle des infections, CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec, présidente de l’Association des infirmières en prévention des infections

La prévention des infections est un domaine complexe mais combien primordial dans le réseau de la santé. Les infections nosocomiales représentent une problématique tant au niveau de la qualité et de la sécurité des soins, mais également sur le plan financier, en raison des coûts élevés qui y sont reliés. Une partie de la solution se trouve dans la formation des professionnels de la santé, en amont de leur embauche dans les milieux de soins.

Cet atelier permettra de connaître les enjeux de prévention des infections passés, actuels et futurs dans le réseau de la santé, ainsi que des pistes de solution pour optimiser la formation des professionnels de la santé de demain en y incluant les connaissances de base en prévention des infections.

_____________________________________________

Atelier 2-5 La formation d’appoint, ensemble c’est possible!

Danielle LeMay, agente de développement, Service aux entreprises, Commission scolaire des Rives-du-Saguenay

En région, il est difficile ou parfois même impossible d’offrir un service pour aider nos anciens élèves à retrouver leur droit de pratique comme infirmière-auxiliaire. Avec une ou deux demandes par année, ce programme de 570 heures est beaucoup trop difficile d’accès. Comme la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay avait développé une expertise très innovatrice avec son centre de formation à distance (CFOR), l’idée de faire une partie théorique à distance nous semblait une opportunité intéressante pour les personnes des toutes les régions du Québec.

Le partenariat avec les autres commissions scolaires est essentiel puisque la participante souhaite aussi pratiquer à nouveau dans sa région. Nous nous occupons donc de la partie théorique (330 heures) en classe virtuelle, en présentielle et nous cherchons des partenaires pour prendre en charge la partie pratique, incluant trois stages totalisant 240 heures.

Le succès de cette démarche est bénéfique pour notre ancien élève qui a besoin de ce service, pour les commissions scolaires partenaires et pour l’OIIAQ qui peut à nouveau compter sur des membres actifs… sans compter le système de la santé qui a bien besoin de cette main-d’œuvre.